La sève de bouleau

Le printemps est synonyme de la remontée de la sève dans les arbres, vous avez d’ailleurs aperçu les premiers bourgeons qui pointent leur nez…. Pour nous, c’est le moment de nettoyer et reminéraliser notre organisme pour nous permettre à nous aussi le retour de l’énergie du printemps.  Le mois d’avril est donc le moment idéal de faire une cure de sève de bouleau.
 
Contrairement à d’autres cures « détox », elle a l’avantage d’être plus douce et surtout de soutenir l’organisme pendant la détoxification grâce à son potentiel hautement reminéralisant. Une partie trop souvent négligée dans les cures actuelles et pourtant indispensable.

En effet la sève de bouleau va :
– drainer les émonctoires
– favoriser l’élimination des toxines
– reminéraliser l’organism
e grâce à sa richesse en minéraux et oligo-éléments : silicium, calcium, phosphore, potassium, magnésium, lithium, sélénium, zinc et toutes les vitamines essentielles  ….

Attention à ne pas confondre sève de bouleau et jus de bouleau ! La sève est le liquide nourricier des arbres, le second est issu des feuilles de bouleau, il sera également détoxifiant mais ne sera pas reminéralisant contrairement à la sève !

La sève est prélevée directement dans les arbres il est donc essentiel de bien choisir sa sève de bouleau et de s’assurer qu’elle a été récolté dans des conditions optimales et surtout respectueuses des arbres (on en prélève que très peu de sève par arbre afin de lui laisser ce dont il a besoin) car malheureusement devant l’explosion de la demande on trouve de tout sur le marché. Autre paramètre important, la richesse des sols, la vitalité de l’arbre sur lequel elle sera récoltée influence sa qualité et donc ses effets.
Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de pouvoir assister à la récolte de la sève en plein milieu de la forêt mais si vous souhaitez voir comment on la prélève je vous conseille cette mini vidéo réalisée par Ladrôme qui vous explique tout juste ici

Comment choisir sa sève de bouleau ?
Vous pouvez trouver 2 sortes de sève de bouleau
(à choisir selon votre utilisation, la période de consommation, …)  :
-> La sève de bouleau fraîche :
Vous la trouverez en magasin bio au rayon frais (souvent sur pré-commande), en direct chez les producteurs. Elle se consomme immédiatement après la récolte, se conserve au frigo et doit être consommée rapidement.

-> la sève de bouleau transformée :  
Elle aura l’avantage d’être plus facilement trouvable et de pouvoir consommée toute l’année (la période de récolte étant très courte)
On entend très souvent parlé de sève fraîche mais très peu de celle-ci hors quand elle est transformée dans de bonnes conditions elle peut être tout aussi intéressante à condition de faire attention à ce que vous achetez.
Celle de Ladrôme Laboratoire est récoltée au printemps dans les Alpes, mis en bouteille immédiatement après récolte et on y ajoute juste du jus d’argousier qui sert de conservateur naturel et permet ainsi de stabiliser la sève (sinon elle fermente !).
Vous pourrez la trouver dans certaines pharmacies, parapharmacies, magasins bio ou directement sur le site Ladrôme juste ici
Une fois ouverte elle se conserve au frigo et se consomme rapidement.

Comment faire une cure ?

Boire 150ml de sève de bouleau de fraîche ou 60ml de sève transformée, le matin à jeun 15 minutes minimum avant le petit déjeuner, pendant 3 semaines.

Petit conseil :
Servez-la dans un verre le soir, couvrez et boire à température ambiante le matin (et non pas directement sortie du réfrigérateur !)

Attention : Ce n’est pas parce qu’elle est plus douce qu’elle conviendra à tout le monde, on l’évitera par exemple dans le cas de pathologies rénales, pour les femmes enceintes et allaitantes.

Articles récents

Catégories

Archives

Laisser un commentaire

*

code

RDV Cabinet & Visio - Crenolib.fr